VOEUX DU GRAND MAÎTRE

Chers membres de l’A.M.O.R.C., chers amis,

À l’aube de l’année 2020, et comme le veut la coutume, c’est avec plaisir que je vous présente mes meilleurs vœux, avec l’espoir sincère qu’elle vous soit bénéfique sur tous les plans, ainsi qu’à votre famille. Je vous souhaite donc santé, sérénité, réussite et, d’une manière générale, tout ce qui peut contribuer à votre bien-être et à votre bonheur.

Je voudrais saisir cette occasion pour vous remercier de l’intérêt que vous accordez à ce blog. Il est de plus en plus consulté, ce qui prouve que de plus en plus de personnes sont en quête de spiritualité et s’interrogent sur le sens profond de l’existence. Or, je pense très sincèrement que l’enseignement et la philosophie véhiculés par l’A.M.O.R.C. peuvent répondre à cette quête.

En ce début d’année 2020, et comme beaucoup parmi vous, je suis inquiet face à la situation du monde. Confiant de nature, je pense néanmoins que l’humanité est capable de se transcender et de surmonter la crise à laquelle elle est confrontée depuis plusieurs décennies, laquelle, de mon point de vue, est plus existentielle que sociale, économique, politique, morale…

Que faut-il entendre par « crise existentielle » ? Pour répondre à cette question, il suffit d’observer la situation du monde : malgré les progrès exponentiels de la science et de la (haute) technologie, la grande majorité des gens sont malheureux et manquent de joie de vivre. S’il en est ainsi, c’est parce que les sociétés modernes sont devenues trop matérialistes et trop individualistes. Que dire aussi de l’état de la planète ?

Dans l’« Appellatio Fraternitatis Rosae Crucis », Manifeste que l’A.M.O.R.C. a publié en 2014, on peut lire en conclusion : « Nous (les dirigeants de l’A.M.O.R.C. à travers le monde) souhaitons plus que jamais que l’humanité se donne une orientation spiritualiste, humaniste et écologiste, afin qu’elle renaisse à elle-même et cède la place à une « nouvelle humanité », régénérée sur tous les plans. »

À l’aube de cette nouvelle année 2020, et comme cela est suggéré dans l’« Appellatio », je souhaite donc que l’humanité en vienne à faire sienne la devise : SPIRITUALITÉ – HUMANISME – ÉCOLOGIE. Si ce n’est déjà fait, je vous suggère de lire ce Manifeste, mais aussi de le faire connaître, car l’appel dont il est porteur est toujours d’actualité.

Recevez mes meilleures pensées.

Sincèrement.

Serge Toussaint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *